C'est à Monteux, un village non loin de Carpentras dans le Comtat venaissin, que naquit un jour de 1104, un beau petit garçon que ses parents nommèrent Gens. Issu d'une famille modeste mais très pieuse, le petit marqua dès son plus jeune âge un vif désappointement face au manque de foi et les pratiques païennes qui perduraient. 

Les gens se moquaient de lui et lui lançaient des pierres. Aussi, un matin, prit-il sa besace, la charrue et les deux vaches données par son père, ainsi que quelques outils et partit de Monteux en direction de St Didier et Le Baucet. 

Après son départ et pendant trois ans, aucune goutte de pluie ne tomba sur Monteux et les paysans voyaient dépérir leurs cultures.

Pendant ce temps, Gens trouva au creux de la vallée du Baucet les ruines d'un ancien monastère et décida de s'y établir; Il partageait son temps entre la prière et le travail de la terre. 

Un jour qu'il labourait, un loup surgit, bondit sur l'une des vaches et la tua. Gens opta pour apprivoiser l'animal et le contraint à prendre le joug à côté de la deuxième vache ; ce que fit le loup devenu docile. C'était son premier miracle !

Pendant ce temps, à Monteux, la sècheresse continauait et sévissait, si bien que l'on décida d'envoyer Berthe, la mère de Gens, afin de le ramener au village. 

Après plusieurs jours de marcha, elle finit par le découvrir dans son ermitahe et, en le voyant, tomba dans ses bras et le supplia de revenir avec elle. Gens accepta en disant : "Ma mère, consolez-vous ! je suis prêt à vous suivre puisque Dieu le veut."

Avant de partir, Berthe demanda à son fils un peu d'eau pour se désaltérer. A l'instant, une petite fontaine se mit à couler sous la main de Gens. Voilà son deuxième miracle.

Parvenu à Monteux, Gens demanda aux prêtres d'organiser une procession. Sitôt dit, sitôt fait ! la procession n'était pas encore achevée que la pluie se remit à tomber.  Troisième miracle.

Mais Gens ne voulait pas rester à Monteux et s'en retourna dans son ermitage où il mourrut à l'âge de 23 ans, autour du 16 Mai 1127. Depuis cette date, un pélerinage est organisé chaque année jusqu'à l'ermitage de St Gens au Baucet.  

 

 

 

 

st gens comps